Passer au contenu

/ Laboratoire d'innovation

Rechercher

Félicitations aux titulaires des 3 nouvelles Chaires McConnell-UdeM !

Suite à l’appel de candidatures qui s’est terminé le 21 janvier 2019, ce sont 3 nouvelles chaires qui ont été créées plutôt que les 2 prévues initialement en mobilisation des connaissances et en recherche-création.

 

Avec la création de ces Chaires McConnell-Université de Montréal et la nomination de ses titulaires, le VRRDCI s’assure de soutenir les efforts interdisciplinaires et interfacultaires dans des secteurs très dynamiques. Chacune des chaires disposera d’un montant de 200 000 à 300 000 $ pour un mandat de 4 ans. Voici une brève présentation de ces chaires et de leurs nouveaux titulaires.

MYRIAGONE - Chaire McConnell-Université de Montréal en mobilisation des connaissances jeunesse

Mission : créer une communauté autour de chercheurs, de jeunes, d’organisations et de praticiens œuvrant en santé, en éducation et en emploi et partageant un désir d’endiguer les diverses formes de marginalisation susceptibles de toucher de manière disproportionnée certains groupes, notamment les jeunes immigrants ou Autochtones. Leurs titulaires visent à regrouper les forces vives développées dans leurs champs de recherche respectifs autant à l’UdeM qu’ailleurs, afin de créer ces nouvelles synergies ayant un potentiel catalyseur.

La Chaire sera dirigée par cinq cotitulaires provenant de cinq disciplines, trois départements et deux centres de recherche (IRSPUM-CIRCA) de l’UdeM. Chacune des cotitulaires est experte dans un terrain de recherche spécifique du vaste domaine du développement et du bien-être des jeunes : l’éducation, l’emploi, la santé et les jeunes autochtones et immigrants. Elles partagent également trois intérêts communs soit : la promotion de l’équité entre jeunes issus de différents groupes sociaux ; le rôle des milieux (communautaires, scolaires, de travail, résidentiels) comme facteurs pouvant soutenir à la fois le mieux-être et l’équité ; et la valorisation et l’application équitable des savoirs pour soutenir l’inclusion des jeunes dans toutes les sphères de la société.

Titulaires

Isabelle Archambault, professeure agrégée, École de psychoéducation

Nancy Beauregard, professeure agrégée, École de relations industrielles

Véronique Dupéré, professeure agrégée, École de psychoéducation

Sarah Fraser, professeure agrégée, École de psychoéducation

Katherine Frohlich, professeure titulaire, Département de médecine préventive et sociale

 

Chaire McConnell-Université de Montréal sur la réappropriation de la maternité : libérer la parole et le corps des femmes

Mission : libérer la parole des femmes pour favoriser l’autonomisation et le pouvoir d’agir des victimes de violence obstétricale s’inscrivant dans le spectre plus large des violences faites aux femmes. En étroite collaboration avec le milieu de l’art, elle cherchera à établir de nouveaux ponts entre le milieu communautaire et le milieu universitaire en intégrant aux activités de création et de diffusion des chercheurs(ses), des sage-femmes, des artistes, des étudiants(es) et des femmes ayant subi de la violence obstétricale.

La Chaire sera dirigée par trois cotitulaires – deux chercheures et un chercheur-créateur – dont les expertises complémentaires et les travaux antérieurs s’arriment parfaitement avec la thématique proposée, nourrissant les travaux de différentes façons. Deux des cotitulaires sont issus de deux secteurs de la Faculté des arts et des sciences, secteur sciences et sciences sociales, tandis que la troisième provient de l’École de santé publique. Tous les trois s’intéressent aux violences faites aux femmes ainsi qu’aux enjeux interdisciplinaires que la médecine moderne soulève dans le contexte spécifique de la violence obstétricale.

Titulaires

Marie-Marthe Cousineau, professeure titulaire à l’École de criminologie

François-Joseph Lapointe, professeur titulaire au Département de sciences biologiques

Vardit Ravitsky, professeure agrégée au Département de médecine sociale et préventive de l’ÉSPUM

 

Chaire McConnell-Université de Montréal en recherche-création sur les récits du don et de la vie en contexte de soins

Mission : développer une relation de confiance durable entre patients et pratiquants de la santé en les incitant à produire des récits qui témoignent de l’expérience de la greffe. Les retombées de ce projet seront de plusieurs natures, allant de la formation des professionnels au développement de normes éthiques en recherche-création participative, sans oublier la mise en ligne d’une plateforme Web qui renseignera les patients et permettra aux transplantés d’agir à titre de mentor.

La Chaire réunit des chercheurs provenant de deux facultés (Faculté des arts et des sciences et Faculté de médecine) en vue de produire des travaux qui auront des retombées importantes dans plusieurs domaines de la recherche universitaire, des soins aux patients et des connaissances rendues disponibles aux professionnels et au grand public. Chacun des contributeurs dispose d’un réseau académique d’importance qui assurera une synergie des activités de la Chaire à la fois au Canada et à l’étranger. Le Laboratoire sur les récits du soi mobile porte de fait une attention toute spéciale à la recherche-création participative. 

Titulaires

Marie-Chantal Fortin, professeure agrégée de clinique, Département de médecine

Simon Harel, professeur titulaire, Département de littératures et de langues du monde

Catherine Mavrikakis, professeure titulaire, Département des littératures de langue française