Passer au contenu

/ Laboratoire d'innovation

Je donne

Rechercher

L’approche « Une seule santé » -USS- (ou « One Health »), vise à montrer l’importance des interactions entre tous les êtres vivants et leurs environnements pour comprendre et agir pour la santé globale de la planète. En situant ces relations dans leur contexte politique, économique, social et culturel, l’approche permet d’avoir une vision holistique de la santé.

Un des groupes de travail du projet CLAD (GT3) se concentre sur ce concept. Il rassemble des experts de différentes facultés (médecine, médecine vétérinaire, santé publique, sciences infirmières, arts et sciences et aménagement) qui travaillent à identifier des opportunités de collaboration et de développement de la recherche interdisciplinaire pour la mise en œuvre de l’approche USS entre les différentes facultés.

Réalisations

Mini-Symposium "Une Seule Santé"

L'approche Une seule santé demande une collaboration entre tous les secteurs et toutes les disciplines afin d'agir sur les sphères de la santé animale, humaine et environnementale : « Une seule santé désigne l’effort collaboratif de multiple disciplines qui travaillent conjointement à l’échelle locale, nationale et internationale pour l’atteinte d’une santé optimale pour les êtres humains, les animaux et l’environnement » AVMA One Health Initiative Task Force 2008

Le campus UdeM présente des atouts majeurs pour la mise en oeuvre de cette approche. Le mini-symposium organisé le 04 juin 2021 (voir le compte-rendu) a permis de mettre en lumière des thématiques clés en recherche : 

  • Gestion des risques et de leurs impacts pour le vivant et le non-vivant dans la crise socio-écologique :

    • Zoonoses et antibiorésistance dans un contexte de changements climatiques et de crise de la biodiversité
    • Contamination des environnements naturels, ruraux/agricoles et urbains et des impacts sur les écosystèmes, les microbiomes et sur les populations
    • Gestion, mise en place et exploitation des bases de données   

  • Vision holistique, liens et réciprocité entre les trois sphères d’une seule santé (animal, humain et environnement): 

    • Définition de repères communs pour les trois sphères, intégration du savoir des communautés autochtones et position commune pour se questionner sur ses pratiques (médicales) à la lumière des autres disciplines
    • Inégalités environnementales et sociales (dont les peuples autochtones et les personnes âgées) dans une perspective de santé globale (sécurité alimentaire, maison des ainés, etc)
    • Santé mentale, culturelle et bien-être des animaux (zoothérapie, activité physique, lien entre art et santé, etc...)

Suite au mini-symposium, une cartographie des expertises sur le campus est en train de se constituer pour faciliter la mise en place de collaboration et de projets interdisciplinaires en UNE seule santé. 

Si vous êtes intéressés à faire partie de cette cartographie ou à monter des projets qui s'inscrivent dans l'approche Une Seule Santé, prenez contact avec Manon Boiteux (coordinatrice du projet CLAD). 

Mémoire Une seule Santé

Le concept Une seule santé est une clé essentielle pour comprendre et agir face aux crises sanitaires, sociales et environnementales d’aujourd’hui et de demain. Cette approche rassemble toutes les sciences autour d’une perspective commune : il n’existe qu’une seule santé des écosystèmes à l’échelle planétaire. Encore méconnu à l’Université de Montréal, ce concept possède pourtant des atouts majeurs pour se démarquer et faire une différence pour une santé durable.

Découvrez le mémoire du groupe de travail Une Seule Santé qui présente la vision et les activités. 

 

Conférence : « Une seule santé », la médecine aveuglée par l'exceptionnalisme humain

Des siècles d’anthropocentrisme en médecine ont limité l’émergence de perspectives nouvelles pour les santés animale et humaine. C’est le point de vue que défend la cardiologue Barbara N. Horowitz, professeure à l’Université de Californie à Los Angeles et à l’Université Harvard.

Dans une conférence virtuelle prononcée à l’Université de Montréal le 3 février à midi, la spécialiste de l’approche Une seule santé (One Health) a proposé une nouvelle vision de la maladie chez les êtres humains et les animaux qui s'étend à toutes les espèces et qui montre qu'une perspective plus largement comparative et fondée sur l'évolution peut transformer notre compréhension, mais aussi les diagnostics, les traitements et la prévention des principales affections dont on souffre. Elle a notamment tiré des exemples de la médecine cardiovasculaire, de la psychiatrie, de l'oncologie et des maladies infectieuses.

La présentation a été suivie d’une discussion animée par la journaliste scientifique Marie-Pier Élie et deux experts de l’Université de Montréal, le philosophe des sciences et doyen de la Faculté des arts et des sciences, Frédéric Bouchard, et la docteure, professeure adjointe de la Faculté de médecine vétérinaire, Marion Desmarchelier.

Lien vers l'article UdeM Nouvelles:

https://nouvelles.umontreal.ca/article/2021/02/08/pour-des-solutions-biomedicales-plus-humanistes-et-moins-anthropocentristes/

La recherche "Une seule santé"

Thématiques de recherche issues du mini-symposium

  • Gestion des risques et de leurs impacts pour le vivant et le non-vivant dans la crise socio-écologique :

    • Zoonoses et antibiorésistance dans un contexte de changements climatiques et de crise de la biodiversité
    • Contamination des environnements naturels, ruraux/agricoles et urbains et des impacts sur les écosystèmes, les microbiomes et sur les populations
    • Gestion, mise en place et exploitation des bases de données   

  • Vision holistique, liens et réciprocité entre les trois sphères d’une seule santé (animal, humain et environnement): 

    • Définition de repères communs pour les trois sphères, intégration du savoir des communautés autochtones et position commune pour se questionner sur ses pratiques (médicales) à la lumière des autres disciplines
    • Inégalités environnementales et sociales (dont les peuples autochtones et les personnes âgées) dans une perspective de santé globale (sécurité alimentaire, maison des ainés, etc)
    • Santé mentale, culturelle et bien-être des animaux (zoothérapie, activité physique, lien entre art et santé, etc...)

Les projets en cours en Une Seule Santé

 

Revoyez les vidéos des activités en Une Seule Santé