Passer au contenu

/ Laboratoire d'innovation

Rechercher

Création du Consortium Santé numérique

Le Consortium a récemment été mis sur pied afin d’assurer la coordination et les échanges entre les structures de l’ensemble du réseau de l’UdeM impliquées dans le domaine de la santé numérique, tout en favorisant les liens avec les parties prenantes externes.

Le Consortium se veut un acteur de synergie entre différents secteurs d’activité pour promouvoir la découverte, créer des occasions de partenariats entre des acteurs de secteurs normalement à distance. 

Le secteur de la santé numérique inclut la conception et l’application d’outils numériques au secteur de la santé humaine et animale (une seule santé) et l’étude de l’impact de la technologie numérique sur la recherche biomédicale, clinique et psychosociale, la découverte de nouvelles thérapies, la santé personnalisée, l’imagerie, le système de santé apprenant et le cadre éthique, légal et les politiques publiques qui régissent notamment le système de santé et sa gestion. 

Objectifs

Suite à la présentation formelle du projet dans le cadre d’une rencontre des vice-recteurs et des doyens le 30 janvier 2019, neuf facultés de l’Université ont confirmé leur volonté d’y participer formellement. À cette date, plusieurs établissements de santé affiliés (incluant CHUM, CRIUGM, IRCM et CRIUSMM) ont fait de même.

Ses principaux objectifs sont notamment de déployer une vision stratégique de développement en santé numérique pour l’ensemble du réseau, de partager les meilleures pratiques pour le développement efficace des bases de données en santé (en tenant compte des enjeux tant technologiques que règlementaires), de faciliter le recrutement de nouveaux professeurs à l’interface données-santé, la communication et la modernisation des programmes de formation en santé numérique.

Composition

Le Consortium regroupe des membres réguliers et des membres collaborateurs. Les membres réguliers comprennent des entités de l’Université de Montréal ou affiliés à l’Université, actifs dans le secteur de la santé numérique (p. ex. Mila, IVADO, facultés, centres de recherche affiliés, écoles affiliées, etc.).